Psy

Voir un psy, pourquoi faire ? Vous ne parvenez pas à dormir, votre vie de couple est un enfer, votre boulot ne vous convient pas, votre existence vous ennuie, vous répétez toujours les mêmes comportements qui vous nuisent, bref vous avez l’impression de passer à côté de votre vie ?

Il est temps d’en parler à quelqu’un.

 

Comment ça se passe ? Vous avez rendez-vous une ou plusieurs fois par semaine avec votre psy. Vous vous asseyez sur un fauteuil, ou vous vous allongez sur un divan, c’est selon. Le psy est payé pour être à votre écoute. En un sens, il est une sorte de poubelle de mots. Heureusement qu’il/elle est là ; comme vous l’avez remarqué, ni vos amis, ni vos collègues, ni vos parents, ne vous écoutent vraiment. C’est qu’ils sont assez occupés comme ça avec leurs propres problèmes.

La règle d’or de la cure, quelles que soient ses modalités, est de se laisser aller et de raconter ce qui vous vient à l’esprit, même et surtout si cela vous semble idiot.
Car l’inconscient surgit par des détails, par des lapsus, des rêves, tout un tas de petites choses qui n’ont l’air de rien mais qui sont très importantes, et qui composent une sorte de puzzle.
Oui, l’inconscient de chacun d’entre nous s’organise selon une logique. Au début, toutes les pièces du jeu sont mélangées, et puis à force de parler on recompose une image où tous les éléments se tiennent.

A quoi ça sert ? A aller mieux, d’abord ; à sortir de la logique de répétition ; à faire des choses intéressantes ; à se surprendre soi-même ; bref, à se sentir plus léger. La cure permet de prendre la vie par le biais de la comédie, au lieu de se complaire dans le tragico-morose. Elle vous aide à savoir ce que vous voulez, et à y aller. A la fin du processus, vous aurez toutes les cartes en main, à vous de jouer !

Il y a certaines idées reçues auxquelles il faut tordre le cou. Non, la psychanalyse, ou la psychothérapie, n’est pas quelque chose de douloureux. Non, tous les petits garçons n’ont pas envie de tuer leur père et de coucher avec leur mère. Non, le psy n’est pas là pour vous dire ce que vous devez faire, ni pour vous « normaliser ». Non, voir un psychanalyste ou un psychothérapeute ne vous ruinera pas, car le nombre et le prix des séances sera fixé avec votre accord, et en fonction de vos revenus. Et, non, une cure ne dure pas une éternité, vous partez quand vous voulez. Personne ne vous ligotera au divan.

Forte de ma « non-spécialité », le langage, je travaille les mots au corps. J’ai effectué une analyse dans les années 1990, j’ai soutenu une thèse de « Psychanalyse et champ freudien » à Paris en 1999. J’ai écrit plusieurs livres sur ou avec la psychanalyse, comme « Le Divan c’est amusant » (Poche, « J’ai lu »), ou « Freud, Une biographie dessinée » (Dargaud). Je reçois des adultes, des adolescents et des enfants ; j’ai une certaine expérience des addictions diverses comme des difficultés alimentaires. La première séance, simple prise de contact, est gratuite. N’hésitez pas à me contacter.


© 2013 Corinne Maier

Accueil | Contact | Mentions légales